Nous sommes heureux d’annoncer que plusieurs des instructeurs animent des micro-cours à DHSITE 2020 ! D’autres nouvelles seront annoncées en mars 2020 !


Lynne Bowker

La traduction automatique

Lynne Bowker est professeure titulaire à l’Université d’Ottawa, où elle a une double affectation à l’École de traduction et d’interprétation et à l’École des sciences de l’information. Elle détient un doctorat en génie linguistique de l’University of Manchester Institute of Science and Technology au Royaume-Uni, et elle est également traductrice agréée (français-anglais). Elle s’intéresse à la façon dont les non-traducteurs emploient les technologies de traduction et à découvrir la meilleure façon de les aider à développer une approche raisonnée à la traduction automatique à l’ère de l’intelligence artificielle. Elle a rassemblé quelques réflexions sur ce sujet dans le livre  Machine Translation and Global Research.

Constance Crompton

Encodage de texte avancé

Constance Crompton est Professeure adjointe au Département de communication de l’Université d’Ottawa et elle est titulaire d’une chaire de recherche du Canada en Sciences humaines numériques. Elle a enseigné des ateliers TEI-XML dans des universités canadiennes et américaines et est ravie d’organiser un atelier TEI-XML à l’Université d’Ottawa. Elle a travaillé et consulté sur quelques projets TEI-XML, y compris le projet Lesbian and Gay Liberation in Canada, qu’elle co-dirige avec Michelle Schwartz (Ryerson University). Ce projet est maintenant disponible en ligne à lglc.ca. Elle est directrice associée du Digital Humanities Summer Institute et vice-présidente (anglais) de la Canadian Society for Digital Humanities / Société canadienne des humanités numériques.

Fabrizio Donzelli

Programmation avec Python (en anglais)

Fabrizio Donzelli est professeur assistant remplaçant en Mathématiques à l’Université d’Ottawa, où il enseigne des cours de mathématiques de deuxième année pour les ingénieurs. Il a obtenu son doctorat en mathématiques à l’Université de Miami, en Floride. Il a commencé sa carrière comme chercheur dans le domaine de la géométrie algébrique, un domaine pur des mathématiques. Récemment, il a fait un changement et a commencé à travailler sur des modèles mathématiques appliqués à la géophysique. Au cours de cette expérience dans le domaine des mathématiques appliquées, il a dû apprendre à utiliser des langages de programmation pour mettre en œuvre ses résultats mathématiques, et cela l’a vraiment passionné. Il a enseigné les mathématiques pendant plus de 10 ans, et il est impatient de commencer une nouvelle ligne d’enseignement, destinée à un public ayant des antécédents différents.

Stefanie Haustein

Visualisation de données et Analyse de réseau social

Stefanie Haustein est professeure adjointe à l’École des sciences de l’information de l’Université d’Ottawa, où elle enseigne les méthodes de recherche, l’organisation des connaissances et la littératie. Ses recherches portent sur la communication universitaire, l’évaluation de la recherche, la science ouverte et la littératie des mesures de la recherche. Professeure Haustein codirige le ScholCommLab, un groupe multidisciplinaire de chercheurs qui analysent tous les aspects de la communication savante à l’ère numérique. Elle est également membre associé du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie, chercheuse affiliée à l’Observatoire des sciences et des technologies de l’Université du Québec à Montréal et membre du corps professoral de l’Institut pour la science, la société et la politique (ISSP) à l’Université d’Ottawa.

%d bloggers like this: