Sciences humaines numériques à l’Université d’Ottawa

Au Canada et dans le monde, l’Université d’Ottawa s’est taillé une place importante dans la recherche en sciences humaines numériques. Que ce soit en se voyant confier l’organisation du colloque annuel des humanités numériques de 2020 ou en devenant le centre d’un nouveau programme d’accréditation en formation en sciences humaines numériques, la Faculté des arts, épaulée par ses partenaires de la Bibliothèque, de l’ingénierie et de l’informatique, a joué un rôle de premier plan dans cette expansion.

Depuis le début des années 1980, les chercheurs de l’Université participent activement à la mise en place de bourse d’études et à l’enseignement des sciences humaines numériques. Par contre, ce n’est que depuis les quatre dernières années que la culture s’y est développée, parallèlement à la création de la mineure en sciences humaines numériques. C’est en septembre 2016 que ce nouveau programme pluridisciplinaire a été lancé, programme auquel se sont greffés un institut de recherche estival (SHNTech), des ateliers ayant lieu aux quinzaines (Boîtes à outils de sciences humaines numériques) et une Série de conférences sur les sciences humaines numériques. Ces activités ont débouché sur l’inauguration, en juillet 2017, d’une chaire de recherche canadienne consacrée aux sciences humaines numériques. Des secteurs de la Faculté des arts se sont aussi dotés simultanément d’installations de recherche novatrices, notamment dans le domaine des beaux-arts. À l’Université d’Ottawa, les sciences humaines numériques permettent d’approfondir les démarches critiques et créatives de la Faculté des arts et des facultés connexes. Les compétences en recherche des étudiants et des professeurs sont également mises à contribution dans le cadre d’analyse assistée par ordinateur et de création d’artefacts numériques.