Événements

Tout au long de la semaine, SHNTech offrira des discussions et des présentations sur les questions critiques pour la recherche et l’enseignement en Sciences humaines numériques. Ces événements se dérouleront dans l’ÉspaceCréatif (pièce 302 de la Pavillon Pérez) de 13h00 à 14h20.

Lundi, 13 mai 2019

Table ronde sur la Gestion des données de recherche présenté par Felicity Tayler (Bibliothécaire de gestion des données de recherche, uOttawa), en conversation avec:

  • Constance Crompton, Communication (uOttawa)
  • Brian Ray, Vice-doyen à la recherche (uOttawa)
  • Tom Smyth, Bibliothèque et archives Canada
  • André Vellino, École des sciences de l’information (uOttawa)

Discussion : Vos données de recherche peuvent-elle produire ou révéler une « communauté » ? Les chercheurs font des choix dans leur travaux avec des gens, des documents et des matériaux analogues et digitaux. Les équipes de recherche font des choix au niveau des plateformes logicielles, des espaces de stockage et de la structure des documents qui forgent la façon dont ils travaillent ensemble comme communauté. La décision de partager ses données comme moyen de mobilisation des connaissances, ou d’en restreindre leur accès, a un impact sur la formation des communautés académiques dans une discipline et sur les communautés dépassant la discipline académique d’où la collecte de donnée est issue. Les panélistes vont réfléchir aux approches variées de la gestion des données de recherche puisque ces choix peuvent avoir une influence sur la façon dont ces communautés sont représentées, articulées ou créées.


Mardi, 14 mai 2019

Présentation de conférencière honorée Marie-Hélène Roy-Gagnon de la Faculté de médecine (uOttawa).

Dans sa présentation magistrale, Dre Roy-Gagnon va discuter des outils statistiques et bio informatiques pour l’infrastructure multisectorielle i-BALSAC. L’infrastructure i-BALSAC pour une cartographie haute résolution de la population franco-canadienne vise à créer une plateforme multisectorielle destinée à la recherche de pointe en sciences biologiques et sociales. Cette infrastructure repose sur l’intégration et la mise en relation de données généalogiques, génétiques et géographiques ainsi que sur le développement d’outils analytiques, statistiques et cartographiques permettant d’optimiser l’exploitation de ces données. En matière de santé, l’infrastructure procurera aux Canadiens des données et des outils qui serviront pour l’étude des déterminants génétiques de la santé et pourront contribuer à l’élaboration de projets visant l’identification des variations génétiques associées aux maladies complexes et la mise en place de stratégies de traitement, de dépistage et de prévention. Cette présentation décrira le contexte qui a mené au projet d’infrastructure i-BALSAC ainsi que les plans de développement de l’infrastructure et de certains outils statistiques et bioinformatiques pour l’intégration de données génétiques et généalogiques.

Biographie : Dre Roy-Gagnon a obtenu son doctorat en épidémiologie génétique à Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health en 2004, suivi de stages postdoctoraux aux NIH et University of Michigan. Elle détient aussi une maîtrise en statistique de l’Université Laval. Avant de se joindre à l’École d’épidémiologie et de santé publique de l’Université d’Ottawa en 2013, elle était chercheure à l’Université de Montréal et au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine. Ses intérêts de recherche visent le développement et l’utilisation optimale de méthodes statistiques en épidémiologie génétique pour faire face aux nombreux défis que présente la découverte de facteurs génétiques influençant les maladies complexes. Les travaux méthodologiques de Dr. Roy-Gagnon s’inscrivent dans le cadre de collaborations mutlidisciplinaires incluant des projets en cours sur les maladies cardiovasculaires et l’obésité, les fissures palatines et l’asthme. Son programme de recherche inclue trois thèmes : 1) l’utilisation optimales des ressources généalogiques en épidémiologie génétique; 2) le développement et l’utilisation de modèles statistiques capturant des effets génétiques complexes; et 3) l’utilisation de traits quantitatifs comme phénotypes intermédiaires ou biomarqueurs de maladies complexes.


Mercredi, 15 mai 2019

Discussion de recherche communautaire composé des conservateurs Tom Everrett et David Pantalony du Musée des sciences et de la technologie du Canada. Tom Everrett et David Pantalony décriront comment ils combinent les collections de musée et les approches numériques dans leur enseignement à l’Université d’Ottawa. Certains de leurs étudiants présenteront des projets spécifiques.


Jeudi, 16 mai 2019

Présentation de conférencier d’honneur Jason Camlot (Concordia University) de SpokenWeb.

Dans sa présentation magistrale, Dr Camlot abordera le potentiel de la recherche en sciences humaines consistant à conceptualiser des projets collaboratifs à propos de collections uniques cependant largement inutilisées de matériaux du patrimoine culturel. Parlant de son expérience dans l’élaboration du programme de recherche SpokenWeb à partir de petites collaborations « beta » via l’Initiative de développement de la recherche du CRSH, une subvention Connexions et un autre du concours Savoir, dans un partenariat de recherche national à grande échelle (maintenant financé par une Subvention de partenariat du CRSH), Dr Camlot examinera les raisons pour lesquelles des approches collaboratives et interdisciplinaires de la recherche en sciences humaines combinant des méthodes réelles et numériques pouvant être utiles pour réfléchir à la manière dont les structures institutionnelles et les infrastructures matérielles façonnent la recherche en sciences humaines et expliqueront certaines des logiques et approches adaptables utilisées dans le cours du développement du programme de recherche SpokenWeb. En plus de se concentrer sur les raisons et les méthodes d’une telle approche du développement de la recherche, Camlot présentera également différentes manières dont une telle collaboration peut nous aider à intégrer les documents d’archives à de nouvelles formes de pédagogie, de création et de « mobilisation des connaissances ».

Biographie : Les œuvres critiques de Jason Camlot incluent Phonopoetics: The Making of Early Literary Recordings (Stanford 2019), Style and the Nineteenth-Century British Critic (Routledge 2008), ainsi que les collections co-éditées, CanLit Across Media: Unarchiving the Literary Event (à paraître avec MQUP, Automne 2019), et Language Acts: Anglo-Québec Poetry, 1976 to the 21st Century (Véhicule 2007). Il est également l’auteur de quatre recueils de poèmes: Attention All Typewriters, The Animal Library, The Debaucher,et What the World Said. Il est chercheur principal et le directeur de The SpokenWeb, un partenariat financé par le CRSH qui se concentre sur l’histoire des enregistrements sonores littéraires ainsi que sur la conservation et la présentation numériques de collections d’audio littéraires. Il est professeur d’English et Vice-doyen de la Faculté des arts et des sciences de l’Université Concordia à Montréal.


Vendredi, 17 mai 2019

Table ronde sur l’Éthique et les méthodologies féministes en sciences humaines numériques présenté par Felicity Tayler (Bibliothécaire de gestion des données de recherche, uOttawa) en conversation avec :

  • Deanna Fong, English (Simon Fraser University)
  • Michelle Gewurtz, Gallery d’art d’Ottawa
  • Catherine Paquet, Directrice, Bureau d’éthique et d’intégrité de la recherche (uOttawa)
  • Jada Watson, Musique, Sciences humaines numériques et Sciences de l’information (uOttawa)

Discussion : Ce panel se penche des observations récentes de Sara Ahmed par rapport aux fait que les méthodes féministes s’inspirent des actions quotidienne du care, personnel et pour les autres, « vivre une vie féministe ne veut pas dire adopter un ensemble d’idéaux ou de normes de conduites, cependant, cela pourrait vouloir dire qu’on doit se poser des questions éthiques sur les façons de mener une meilleure vie dans un monde injuste et inégal… comment nous créons des relations avec les autres de façon plus égalitaire. » Les panélistes se rassemblent ici pour décrire leurs méthodes féministes de multiples points de vue. Chacune d’entre-elles lutte contre les normes du carede leur communauté, car elles se buttent aux les normes de conduites codifiées dans les comités d’éthique de la recherche.

%d bloggers like this: